Réforme du collège : Impressions mitigées.

Depuis que la réforme du collège est lancée, je ne manque pas d’interroger les enseignants de collège, les principaux et les Inspecteurs du 1er et du second degré que je rencontre lors de conférences et formations pour avoir leurs impressions à ce sujet. Du nord au sud de la France et d’est en ouest j’entends des réactions et réponses très diverses :
Des enseignants de plusieurs établissements, regroupés pour une formation, se déclarent unanimement hostiles à la réforme, car elle va donner encore plus de pouvoir aux chefs d’établissements. Ils ne veulent pas de cette intrusion de l’administration dans le champ pédagogique, des pertes et des mutations que cela va produire dans leur quotidien professionnel.
Des chefs d’établissement et responsables de formation portent un regard plutôt positif sur la réforme dans laquelle il y a de très bonnes choses ; notamment les enseignements interdisciplinaires.
Des inspecteurs mandatés par l’Education Nationale organisent des réunions avec les enseignants des collèges implantés sur leur circonscription ou leur bassin. Ils s’inquiètent des difficultés qu’ils rencontrent avec ces mêmes enseignants pour les faire adhérer au projet et les mettre au travail pour organiser les changements dans leur établissement.
La réforme manque-t-elle de visibilité ? ou produit-elle des mutations trop importantes pour être acceptées sans opposition ?

Edith Tartar-Goddet