Le corps féminin idéal.

Saviez-vous que la normalisation du poids et des mensurations féminines idéales était récente ?
Voici quelques éléments relevés dans un ouvrage consacré à l’histoire de la beauté qui peuvent aider à questionner les normes esthétiques de notre société et en particulier celles qui concernent de plus en plus précocement les jeunes filles. C’est dans les années 30 qu’apparaissent les indications de poids idéal dans les magazines féminins. Entre 1929 et 1939, le poids idéal baisse, passant, pour une femme de 1,60 m de 60 kilos à 51,5 kilos. Dans le même temps, les mensurations idéales se transforment, exagérant la poitrine (qui prend 2 centimètres entre 1933 et 1939!) alors que hanches et taille sont minorées de plusieurs centimètres.
L’auteur compare, à la fin de son ouvrage, les poids et mensurations attendus en 1933 et en 2001. Pour une femme de 1,68 m, le poids idéal est passé de 60 à 48 kilos. Quant aux mensurations, elles suivent la même évolution: le 90 est de règle pour la poitrine tandis que hanches et taille se rétrécissent pour atteindre respectivement 88 et 58 cm.

Pour retrouver chiffres et analyse:

Georges Vigarello, Histoire de la beauté. Le corps et l’art d’embellir de la Renaissance à nos jours, éditions du Seuil, 2004.